Prendre soin avec l’Humanitude

Annie de Vivie, fondatrice et rédactrice en chef du magazine Agevillage, coordinatrice des formations Humanitude.

Qu’est ce que la démarche Humanitude ?
L’humanitude est une approche non-médicamenteuse enseignée en formation professionnelle continue. Elle est composée d’une philosophie de soins qui interroge chaque geste de soin et le lien entre la personne aidée et la personne soignée, et de 150 techniques de prendre-soin, qui vont permettre d’apaiser les soins difficiles. L’idée est que, grâce à ces techniques de mise en relation, de maintien de la relation, de manutention douce et de manutention relationnelle, on permette de proposer le bon niveau de soin et de maintenir la relation entre le soigné et le soignant. Nous professionnalisons les quatre entrées sensorielles nécessaires à une relation positive, que sont le regard, les paroles, les touchés et la verticalité. On améliore ainsi la santé des uns et des autres. On va améliorer aussi le prendre-soin et la qualité de vie au travail. Les professionnels vont retrouver du sens à leur travail et être fiers de leurs accompagnements.

Que comprend le référentiel du label Humanitude ?
Le référentiel est décliné autour des cinq principes de l’Humanitude : zéro soins de force sans abandon de soins ; respect de l’intimité et de la singularité ; vivre et mourir debout (nous avons des techniques qui vont permettre d’aider à la verticalisation et éviter la grabatisation) ; ouverture sur l’extérieur ; lieu de vie, lieu d’envie. Plus de 300 critères sont mis en œuvre et sont évalués par les équipes autour d’un comité de pilotage. Quand la structure est prête, les experts de notre association viennent sur site vérifier la qualité du prendre soin et labelliser l’établissement.

Quel est le bilan que vous tirez des efforts de l’association Asshumevie* qui porte la démarche Humanitude ?
Nous avons 60 établissements engagés vers le label et qui l’auront dans les 2-3 ans à venir. Dix l’ont déjà. Ils témoignent de moins d’arrêts de travail, moins d’hospitalisation des résidents, moins de médicaments de type neuroleptiques. Cela apporte un très grand bénéfice à tout le monde. Le Québec a introduit les principes de l’Humanitude dans les programmes de formation. Les auteurs de l’Humanitude, Yves Gineste et Rosette Marescotti, sont sollicités partout dans le monde, en Europe, au Japon, en Chine. Parmi les approches non-médicamenteuses, l’Humanitude est la plus complète. Sa vision concrète et positive du prendre-soin est rassurante. Nous vivons parfois des petits miracles, des personnes très fragiles qui se remettent à marcher, à faire des projets, etc. D’autres s’éteignent tranquillement mais debout, jusqu’au bout, c’est notre objectif.

En savoir plus
– sur la démarche de formation Humanitude : www.humanitude.fr
– sur le label Humanitude créé et délivré par Asshumevie* Association Humanitude Evaluations et Milieux de Vie : www.lelabelhumanitude.fr