La restauration durable du CH Valence (26)

Le CH de Valence prépare 2 000 repas par jour dont au moins cinquante ne sont pas délivrés. « Nous avons décidé de signer une convention avec les Restos du Cœur. Chaque jour, ils viennent récupérer les repas, dans des conditions sanitaires avec des contenants froids, des produits qui arrivent en date à minuit et nourrissent ainsi 365 jours par an les personnes accueillies dans un centre d’hébergement de 48 lits à proximité » témoigne Nadège Buffat, responsable de cuisine.

« Pour ne pas gaspiller, ne pas générer »
Une meilleure maitrise du logiciel repas permet désormais de notifier “en absence” les gens encore physiquement présents, mais qui vont partir dans la journée. De 800 plateaux par mois produits inutilement pour des patients sortants, le logiciel a permis de passer à 280, avec encore une marge d’amélioration à venir…
En 2016, une filière de biodéchets était lancée : tables de tri au niveau des restaurants, tri des déchets à la source dans les unités de soin, c’est-à-dire lors du débarrassage des plateaux repas via des chariots de distribution, stockage et enlèvement des biodéchets deux fois par semaine dans une filière de méthanisation suivie d’un compostage.

Enfin, au niveau des achats, le CH privilégie les produits locaux de la Drôme via la plateforme Agrilocal, partagée avec des agriculteurs et la chambre d’agriculture.
Bravo !

image_printEnregistrer l`article en PDF

Étiquettes : ,