Edito de juin : des urgences

Le désarroi profond des urgentistes et les 70 millions d’euros de la réponse ministérielle signent la fin d’un système : les ressources humaines sont à bout et la non qualité de l’organisation coûte très cher.
...
Vous devez être adhérent au C2DS pour lire l'intégralité de cet article.
Connectez-vous à votre compte depuis la page d'accueil.

François Mourgues
Président du C2DS

image_printImprimer l'article