Edito de décembre : explication et action

Sans pédagogie l’écologie et l’économie ne font pas bon ménage. L’augmentation du prix des carburants pour financer la transformation énergétique de notre pays a précipité les gilets jaunes dans la rue. Sensibiliser et expliquer… Lorsque ces fondamentaux ne sont pas respectés, quiconque lance une dynamique RSE risque de provoquer l’indifférence ou pire l’opposition durable de ses interlocuteurs.

Expliquer est nécessaire mais n’est pas suffisant. La COP 24 s’est achevée sur un résultat en demi-teinte. Alors que le diagnostic s’aggrave, le sommet a échoué à embarquer les États dans des efforts supplémentaires. Néanmoins, ils se sont accordés sur un cadre opérationnel partagé de mise en œuvre de l’Accord de Paris. Le thermomètre sera ainsi le même pour tous afin de mesurer l’évolution de l’état de santé de notre planète.

La « bonne santé » que chacun va souhaiter à ses proches dans quelques jours demeure un point d’ancrage essentiel. Le taux de confiance* exceptionnel – et en augmentation – que les Français accordent aux établissements de santé, devant l’armée, la police et la justice renforce le rôle prescripteur du secteur. Cette confiance souligne la reconnaissance envers des professionnels formés et performants, qui visent un objectif de bien-être pour chacun et sont voués à défendre l’intérêt général. Le secteur de la santé est un acteur fort et attendu de transformation de notre société. C’est une chance qu’il faut saisir.

Je vous souhaite d’excellentes fêtes de fin d’année !

François Mourgues,
Président du C2DS

* Observatoire sociétal Viavoice-FHP, décembre 2018. Les Français accordent une grande confiance aux établissements de santé publics (80 % des répondants, en augmentation de 4 points), aux établissements privés (78 %, + 8 points) et aux professionnels de santé (88 %).