Engagements qualité de l’air intérieur en ERP, des pistes à l’action

5 avril 2016 / Agence Parisienne du Climat, Paris

Chacun d’entre nous respire par jour en moyenne 15 000 litres d’air. La bonne qualité de cet air est le garant d’une bonne santé. Or, de nos jours, l’environnement intérieur peut être à l’origine de risques sanitaires importants.

Les maladies induites par les composants dangereux ou allergènes sont en effet considérables, le coût pour l’assurance maladie est exponentiel. La bonne nouvelle : des solutions relativement simples et peu coûteuses permettent de réduire les risques, les maladies et les dépenses de santé. Mais elles nécessitent une prise de conscience et une mobilisation générale, l’enjeu majeur étant de généraliser les bonnes solutions techniques et de changer les comportements.

Hyper-sensibilité chimique Dr Christine Malfay-Régnier, Ophtalmologiste

Retrouvez le Kit mobilisation sur la QAI

Qualité de l’air intérieur en PUI : 10 écogestes pour maintenir une bonne qualité de l’air intérieur dans la pharmacie à usage intérieur.