Le lavage à l’ozone pour réduire la quantité de produits chimiques

Entre le CH Léon-Jean Grégory de Thuir (66) et les deux Ehpad associés, c’est 1,4 tonne de linge qui est traitée chaque jour par le service blanchisserie. Marina Goncalves – responsable logistique et cheffe de projet développement durable – a souhaité réduire la quantité de produits chimiques employés. Elle a donc proposé que soit testé un procédé de lavage à l’ozone. « Des petits boîtiers que nous louons sont fixés aux laveuses et injectent de l’ozone. L’ozone sous forme de gaz facilite l’ouverture de la fibre textile ce qui permet d’optimiser le lavage et de réduire le nombre de références de produits chimiques. Grâce à ce nouveau procédé nous avons pu baisser les températures de lavage donc réduire les temps de chauffe. Après six mois d’utilisation, nous notons une diminution de 30 % de la consommation d’électricité, de 30 % des produits lessiviels utilisés et de 20 % de la consommation d’eau. Nous avons d’abord testé ce système sur une laveuse, puis fait des prélèvements sur le linge pour nous assurer de la conformité des résultats. Finalement, nous l’avons déployé sur l’ensemble de nos machines. »

image_printImprimer l'article

Étiquettes :