Ecouter, informer et engager les parties prenantes

Identifier et hiérarchiser les parties prenantes de sa structure est une action au cœur de la démarche RSE. Pour le C2DS, nous avons identifié pas moins de 107 parties prenantes : collaborateurs, administrateurs, prestataires, adhérents, voisins, médias, fédérations, assureurs…

Le secret, c’est de donner envie – en interne et en externe – d’adhérer à la démarche avec un double bénéfice à la clé : expliquer, écouter et impliquer les parties prenantes permet non seulement de faire progresser ensemble les engagements du C2DS mais aussi de donner envie aux parties prenantes externes d’agir à leur tour auprès de leur sphère d’influence.

Concrètement, l’animatrice de réseau du C2DS forme en moyenne six fois par an l’équipe du C2DS aux dernières connaissances en matière de développement durable, conduit la démarche RSE du C2DS en toute transparence et surtout grâce au concours d’un collaborateur identifié pour chacun des dix fondements de la démarche RSE. Les prestataires de service, dans une logique de concertation, sont également mis à contribution : si le C2DS leur impose un certain nombre d’engagements qu’il considère essentiels, c’est eux qui tirent ce socle encore davantage vers le haut. Mieux encore, le C2DS commence à répondre à des questionnaires RSE établis par certaines de ses parties prenantes, elles-mêmes engagées dans une démarche responsable.

En avant ensemble, le développement durable nous offre une possibilité d’action illimitée.

image_printImprimer l'article