Faire de la santé environnementale un pilier du système de santé

Pour empêcher de nouvelles crises sanitaires d’origines infectieuses et pour réduire le nombre de maladies chroniques, il est urgent d’établir le second pilier du système de santé complémentaire du système de soin : la santé environnementale.

Le C2DS cosigne une tribune pour faire de la santé environnementale un pilier du système de santé français et demande notamment de revoir en profondeur le projet de PNSE 4 dont la consultation publique s’est terminée hier, 9 décembre 2020.

Lire et partager la tribune sur le site de Libération.

Il faut agir sans tarder car le constat est sans équivoque :
– plus de 70% des infections émergentes apparues depuis 1980 sont des zoonoses, autrement dit des maladies infectieuses animales transmises à l’être humain, parmi lesquelles le Sars-CoV-2, le virus à l’origine du Covid-19,
– si la naissance des zoonoses apparaît liée à la biodiversité, les conditions de leur développement procèdent d’une part de la mondialisation des échanges, d’autre part de la fragilisation des populations engendrée par les maladies chroniques,
– les environnements toxiques dans lesquels nous évoluons en ville et à la campagne sont pathogènes, les substances extrêmement préoccupantes qui nous environnent sont reliées à l’incroyable développement des maladies chroniques depuis l’après-guerre, et en particulier en ce début de XXIsiècle.

image_printEnregistrer l`article en PDF