La Clinique de Montberon se met à la page

La Clinique de Montberon (31) a participé à la publication de l’Ademe : intégrer l’économie circulaire dans la santé, aux côtés de 17 autres établissements des secteurs sanitaire et médico-social. Ils ont été accompagnés sur trois thématiques de l’économie circulaire : la réduction et la valorisation des déchets, la lutte contre le gaspillage alimentaire et les achats responsables. Une mesure en particulier, duplicable dans tous les établissements, a été plébiscitée : le grammage du papier de bureau choisi à la Clinique de Montberon et ses modes d’utilisation.

« Avec 70 à 85 kg consommés par an et par salarié, le papier est le premier consommable de bureau. C’est pourquoi, la Clinique de Montberon, dont l’objectif est de réduire son empreinte carbone, a fait le choix de travailler sur la réduction de la quantité de papiers mais aussi sur la qualité en utilisant du papier recyclé de faible grammage », explique Nicolas Bassot, président directeur général.  

L’achat de papier de 70 g au lieu de 80 g a permis d’éviter 127 kg de déchets papier sur une année, un gain pour l’environnement qui s’ajoute à ceux générés par d’autres bonnes pratiques mises en place : 40 % de papier recyclé utilisé fin 2018 et des paramétrages d’impression recto/verso et en noir et blanc.

Une analyse des postes d’achats a été nécessaire avant de changer de grammage, et a révélé une utilisation raisonnée du papier, suivie d’une analyse des pratiques avec les salariés les plus consommateurs. Des leviers d’amélioration comme la dématérialisation ont été discutés. Ensuite, la phase de test avec les équipements a été concluante et les gains mesurés ont été communiqués aux personnels, à savoir : « 127 kg de papier économisé par an sur les 1 592 kg initialement utilisés, soit 25 000 feuilles A4 et 24 % d’économie sur les achats de papier non recyclé, soit 115 € par an. » Une petite économie, un beau geste pour l’environnement !

Selon le World Wildlife Fund (WWF), moins de 25 % du papier de bureau est recyclé aujourd’hui en France, alors qu’il représente le premier consommable de bureau. Selon l’Ademe, le papier peut se recycler jusqu’à sept fois, le carton jusqu’à dix fois et les déchets de papier de bureau sont souvent recyclables en papier de qualité équivalente à celle du papier issu de fibres vierges.

À découvrir : le guide éco-responsable au bureau de l’Ademe.

image_printEnregistrer l`article en PDF

Laissez un commentaire