papier crêpe

Le papier crêpe sort du bloc opératoire

Le CH de Draguignan en achète environ 13 000 feuilles par an, soit 1,42 tonnes ou l’équivalent de la surface de 5 stades de foot ! Il est récupéré lors de 70 à 80 % des interventions chirurgicales. La démarche a pris de l’ampleur grâce à la certification HAS et surtout une bonne dose d’envie d’y aller, procédures à l’appui.

« Une fois l’instrumentation déballée, nous récupérons le papier et le stockons dans un petit bout de local prêté par une collègue qui travaille aux archives. Une autre collègue contacte des interlocuteurs extérieurs pour une réutilisation. » Karine Ferrando énumère : emballer ses affaires lors d’un déménagement, protéger les vêtements des enfants lors d’ateliers de peinture, l’intégrer dans des œuvres d’art d’artistes locaux, fabriquer des costumes de carnaval, fabriquer des tot bags, des pochettes à savon, etc. « Outre la dimension environnementale de la réutilisation, ce projet a permis de tisser des liens en interne qui résonnent aussi au-delà des murs de l’hôpital. C’est le fruit d’un travail sur 3 pôles différents : interventionnel, administratif, médico-techniques. L’implication de ces collègues dans le développement durable a été la clé de cette réussite ».

Crédit photo : Karine Ferrando