Réduire et trier les déchets

Avant de mettre de l’ordre dans ses poubelles, il faut passer en revue ses achats. Les achats préfigurent en effet le contenu des poubelles. La réduction à la source est une dimension présente dans notre politique d’achats (limitation des emballages, indice de réparabilité, location…), dans nos engagements communication responsable (mise à disposition des outils au format numérique…) et dans notre note de service relative à la prévention et la gestion durable des déchets existants au siège social du C2DS pour tout ce qui concerne les consommables.

Le C2DS dispose à ce jour de filières de tri des déchets obligatoires (déchets dangereux) et volontaires (déchets non dangereux, la quantité de déchets produite au siège social reste inférieure au seuil qui déclenche l’obligation en matière de tri pour valorisation matière de ces déchets), le taux de valorisation matière et énergétique confondues frôle les 100 % (la partie résiduelle est traitée dans l’usine d’incinération d’Arcante dont la performance de valorisation énergétique a été d’environ 80 % en 2013 – cf. page 26 du bilan d’activité du SMITOM d’Amboise le plus récent disponible sur son site). Les déchets non dangereux du siège social intègrent en effet le service public de collecte et de traitement des déchets. En l’absence d’une tarification au poids ou au volume en fonction de la production réelle de nos déchets, nous ne disposons malheureusement pas de données plus précises.
Les déchets dangereux (piles, petits équipements électroniques et électriques, lampes basse consommation) sont référencés dans le registre des déchets sortants et remis à la déchetterie pour professionnels.
En attendant l’arrivée de la redevance ou de la tarification incitative qui nous permettra de mettre en place un indicateur puissant, nous allons garder le cap sur la réduction des déchets. La hiérarchie de prévention et de gestion des déchets à cinq niveaux ancrée dans la directive cadre sur les déchets de 2008 nous montre la voie : d’abord prévenir, puis réemployer (donner une deuxième vie), ensuite recycler, enfin valoriser autrement (notamment valorisation énergétique) et, pour conclure, éliminer.

image_printImprimer l'article

Étiquettes :