Reprocessing : le C2DS en remet une couche !

bloc-operatoire

Une ordonnance d’avril 2022 interdisait le retraitement de dispositifs médicaux qui permet pourtant de préserver toutes les qualités initiales. Le C2DS remonte au créneau auprès de 45 parlementaires et demande l’autorisation du reprocessing en France.

Les Etats-Unis ou l’Allemagne l’autorisent, les avantages sont nombreux et la sécurité est au rdv. Les avantages démontrés du retraitement sont, d’après des études réalisées en Europe :

  • Une réduction de plus de 50 % des émissions de gaz à effet de serre et de plus de 28 % des prélèvements de ressources abiotiques
  • Pas de risque accru pour le patient et des économies significatives

Par ailleurs la remise sur le marché de DM à usage unique retraités permettrait également de :

  • Réduire les difficultés croissantes d’approvisionnement, facteur de désorganisation et donc de risques,
  • Éviter l’incinération de dispositifs médicaux contenant parfois des ressources critiques pour la France tel du platine ou de l’or,
  • Réduire la pression liée à l’extraction minière de ces mêmes ressources,
  • Accroitre l’usage de certaines technologies aujourd’hui limité en raison du coût très élevé des DM,
  • Mettre en place des circuits courts et de créer de l’emploi local, comme c’est le cas en Allemagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.