Restauration collective durable : publication de la loi Egalim

EgalimLa loi dite Egalim pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine, durable et accessible à tous a été publiée le 1er novembre 2018. En attendant les précisions réglementaires, voici les quatre points qu’il faut d’ores et déjà retenir pour les établissements sanitaires et médico-sociaux :

– 50 % de produits locaux ou sous signe d’origine et de qualité dont 20 % d’origine biologique dans la restauration collective publique en 2022

– Dons alimentaires étendus à la restauration collective

– Interdiction des contenants alimentaires de cuisson, de réchauffe et de service en matière plastique dans les services de restauration collective des établissements d’accueil des enfants de moins de six ans en 2025

– Les pailles, couverts, piques à steak, couvercles à verre jetables, plateaux-repas, pots à glace, saladiers, boîtes et bâtonnets mélangeurs pour boissons rejoignent la liste des objets en matière plastique interdits à partir de 2020 dès lors qu’ils ne sont pas compostables en compostage domestique et constitués, pour tout ou partie, de matières biosourcées.

Pour mémoire, le C2DS met depuis 2012 la campagne thématique « Engagements restauration durable » à la disposition de ses adhérents. Au menu : gestion et qualité des produits, limitation de l’impact environnemental lié au transport et réduction des déchets alimentaires.

Le C2DS préconise également le développement de l’approvisionnement local avec des réseaux de producteurs et de fournisseurs dans un périmètre restreint, afin de limiter les gaz à effet de serre et de participer à l’économie d’un territoire donné. L’alimentation est le premier geste de soin : tenir compte des grammages, rendre les plats plus variés et plus attrayants et communiquer sur les vertus des aliments, sur leur origine… ce sont autant de gestes qui permettent de de réduire le gaspillage alimentaire et la production de biodéchets.

Étiquettes :