TENA se préoccupe du bien-être et du confort de travail des soignants

Charles Cellière, Chef de marque TENA Institution, Essity France

TENA propose des protections d’incontinence pour les résidents et se préoccupe du bien-être des soignants, comment conjuguer les deux ?
En France, le taux moyen d’absentéisme dans les Ehpad s’élève à 9,73 %1, – soit cinq points de plus que la moyenne nationale dans le secteur privé2 – et les troubles musculo-squelettiques (TMS) représentent 85 % des arrêts de travail dans le secteur médico-social3. Cela fait réfléchir. En tant que leader mondial de l’incontinence, le Groupe Essity avec sa marque TENA a décidé de mener sa propre étude en France sur le bien-être et le confort de travail des soignants, afin de mesurer l’impact du choix d’un produit d’incontinence sur la charge de travail des équipes soignantes. Les résultats des mesures effectuées par un ergonome révèlent que la charge de travail pour un change peut être réduite de 40 à 44 % en choisissant le bon produit et la bonne position du résident – allongée ou debout. Les études que nous avons menées révèlent que pour certains produits, un change réalisé debout, lorsque cela est possible, nécessite 40 % moins de temps de mise en place que réalisé allongé. Le risque de développer des TMS peut ainsi être diminué. Le temps de sollicitation du dos, des bras, du cou à des amplitudes articulaires extrêmes (plus de 40°) peut être réduit de deux tiers. Ces gestes, répétés plusieurs dizaines de fois par jour, risquent de provoquer des troubles musculaires.

Quelles conclusions tirez-vous de cette étude ?
Ces études nous ont amenés à réfléchir sur nos protocoles de soin, sur nos recommandations et tout simplement sur nos produits : le produit le mieux adapté est celui qui garantit le meilleur confort pour le résident, selon son besoin et son degré d’incontinence, tout en facilitant la pose par le personnel soignant. L’étude démontre par ailleurs qu’il est possible de libérer du temps de travail pour le soignant lors du soin tout en agissant positivement sur la pénibilité des tâches. Dans tous les cas, il est essentiel que le résident reste acteur de son protocole de soin et le plus autonome possible. Par exemple, nous avons pu constater lors de cette étude que 80 % des personnels soignant préfèrent utiliser les changes complets avec ceinture par rapport à une protection avec slip de maintien. C’est un constat très positif pour TENA, qui prouve que nos innovations servent les résidents et les professionnels de soins. L’effet connexe de nos travaux est une baisse des coûts. La gestion de l’incontinence représente 1 % des achats mais peut représenter jusqu’à 15 % des coûts indirects pour les établissements4-5 : frais de personnel supplémentaire, aux coûts liés à des changes trop fréquents, coût de nettoyage de la literie …

Quelle est l’approche du groupe Essity en termes de développement durable ?
Nous avons une approche globale basée sur l’analyse du cycle de vie de nos produits. Nous mesurons l’empreinte carbone de chacun d’eux afin de pouvoir innover à chaque étape de leur cycle de vie et limiter notre impact sur l’environnement. Pour cela, nous évaluons nos produits via le système international EPD. Une déclaration environnementale de produit (EPD) est un document qui communique des informations sur l’impact environnemental des produits au cours du cycle de vie. Le système EPD® est un programme mondial pour les déclarations environnementales basé sur ISO 14025 et EN 15804.

Notre déclaration environnementale de produit (EPD) a fait ressortir les informations suivantes : plus de la moitié des émissions carbone produites proviennent de la production, environ 20% de l’entreposage et des transport et 30% proviennent de la post-utilisation.

Nos travaux ont permis une réduction des émissions de CO2 entre 9 à 33 % selon les produits pour la période 2008-2017. Nous travaillons principalement sur des innovations, afin que nos produits répondent à la même qualité tout en consommant moins. Par exemple, certains produits sont désormais plus fins tout en gardant leur performance et consomment donc moins de matière première pour leur fabrication, moins de ressources pour le transport car le volume des produits est plus faible.

Sur la partie transport, nous nous sommes engagés en 2015, dans le cadre de la COP21, à réduire nos émissions de CO2 en France de 5% en 3 ans. En 2018 nous avons atteint nos objectifs et nous avons réduit nos émissions annuelles de 2 000 tonnes de CO2.

En amont nous nous engageons dans des achats responsables. Nous utilisons des fibres de bois certifiées issues de forêts gérées durablement (76 % actuellement avec objectif 100 %) et valorisons actuellement 60 % des déchets produits par ses usines. L’objectif est 100 % d’ici 2030.

Concernant la post-utilisation, Essity et Renewi, expert de la valorisation des déchets, ont signé un partenariat visant la conception de technologies de recyclage pour les produits de soins destinés aux bébés et les solutions d’incontinence aux Pays-Bas. L’objectif est de mettre en œuvre un projet pilote de recyclage évolutif des produits de soins pour bébés et des produits d’incontinence usagés en vue de produire de nouveaux matériaux pour d’autres secteurs.

Pour aller plus loin sur les réalisations et objectifs d’Essity :
– Étude sur le bien-être et confort de travail
– Synthèse développement durable 2018
– Développement durable en bref

1 : ARS Ile-de-France, « bilan 2016 »
2 : Ayming®, « 9ème édition du Baromètre de l’Absentéisme »
3 : Carsat Aquitaine, « La démarche Prévention des troubles musculosquelettiques (TMS) dans les établissements de santé et du médico-social »
4 : Les pourcentages sont basés sur de nombreuses études internes et externes TENA
5 : « Les protections représentent jusqu’à 1 % du coût total » Source CREMS, Univerty Carlo Cattaneo, Italie 2010

image_printImprimer l'article

Laissez un commentaire