« Vis mon job » deuxième édition à la Clinique Pasteur de Toulouse

Décloisonner est le maître mot et l’esprit de l’action « vis mon job » de la Clinique Pasteur à Toulouse (31). Il s’inscrit dans les projets « Qualité de vie au travail » menés de longue date par la clinique. Cette année avait lieu la deuxième édition, qui a permis à 35 salariés de la clinique de changer de job et de se mettre en immersion le temps d’une journée, en participant à un parcours fléché sur les différents types d’activités d’une clinique. Sept parcours de plusieurs étapes étaient proposés, certains techniques. Ils ont permis de s’intéresser, par exemple, à l’économat et au biomédical, d’autres plus médicaux se sont déroulés au bloc, comme les parcours « chirurgie cardiaque » et « cardiologie interventionnelle ». « Ces parcours permettent aux agents de se mettre à la place de leurs collègues et de bien intégrer l’importance et leur rôle dans la chaîne des métiers qui assurent le fonctionnement d’un établissement de santé », explique Jérôme Sartori, directeur des ressources humaines à la Clinique Pasteur.

Trois salariées de la clinique, Jenny Lasson, responsable d’un service des soins, Luce Juille, responsable de bloc et Christiane Zanettin, contrôleur de gestion, initiatrices du projet, se sont chargées de la sélection des dossiers, du placement des candidats mais aussi de leur remplacement durant cette journée avec l’aide du service des ressources humaines, cette action ayant lieu pendant le temps de travail des agents.

Tous les responsables des services accueillant du personnel ou ayant du personnel participant à cette journée ont été aidant, chacun à leur niveau, pour faciliter l’organisation de cette semaine. « Le jeu en vaut la chandelle. Cette initiative permet à chaque participant d’identifier des points d’amélioration de son exercice, ensuite elle favorise la mobilité professionnelle au sein de la clinique. Nous avons déjà eu le cas d’une infirmière qui a réellement eu un coup de cœur pour le soin à domicile à la suite de « vis mon job ». Une autre m’a dit dernièrement, après un passage au bloc, pouvoir enfin visualiser les étapes du parcours de soin en cardiologie et être plus en capacité de l’expliquer aux patients. » Des retours recueillis et partagés autour d’un goûter à l’issue de l’événement, en attendant la troisième édition, fortement demandée.

image_printImprimer l'article