Le CH de Grasse engagé dans le projet départemental « Concert’eau »

Grasse, « capitale mondiale du parfum » compte de nombreuses entreprises qui utilisent des substances potentiellement dangereuses, voire toxiques. La qualité de l’eau y est donc particulièrement surveillée. Depuis trois ans, le CH de Grasse (06) est engagé dans le projet départemental « Concert’eau », une opération collective mise en place notamment par la CCI et l’Agence de l’eau pour améliorer la qualité chimique des masses d’eau présentes sur le territoire.

« Nos premières mesures, il y a quatre ans, ont été plutôt catastrophiques. Pour évaluer l’écotoxicité, on utilise le test des daphnies. Ce sont des micro-crustacés. Et dans les effluents du CH, il n’y en avait pas beaucoup de vivants… » se souvient Nicole Spielmann, responsable du pôle travaux, services techniques et sécurité. Après avoir scruté les produits détergents et désinfectants utilisés, elle a proposé la mise en place du nettoyage des sols à l’eau, d’abord pour les autolaveuses, puis pour les chariots de ménage de certaines zones ciblées, en accord avec le service « hygiène ». Résultat : les quantités de détergent utilisées ont grandement diminué, ce qui a au passage nettement amélioré la qualité de l’air intérieur. « Nous avions également identifié les laboratoires comme source de pollution importante. Nous avons donc organisé des filières pour récupérer les produits chimiques et les bidons, puis sensibilisé les personnels. Les fonds de bidon ne sont plus vidés dans l’évier », précise Nicole Spielmann.

Cette réflexion sur la préservation de l’eau s’est étendue aux onze hectares d’espaces verts dont dispose le CH. « Pour leur entretien, tous nos marchés ont des critères de développement durable stricts : zéro produit phytosanitaire et une consommation d’eau limitée et chiffrée. Nous avons aussi adopté la tonte par Ulchin. » L’herbe broyée est redéposée sur place, assurant un apport organique naturel et un couvert végétal qui limite l’évaporation, comme un paillage. Une technique qui par ailleurs produit moins de déchets…

image_printImprimer l'article

Étiquettes :