Vers une anesthésie low carbone

Avec 11 millions d’actes anesthésiques par an en France, la question de l’impact carbone des gaz anesthésiants se pose. Le Club médecins du C2DS, en collaboration avec la Sfar, cartographie les initiatives vertueuses et prépare un kit de mobilisation.

Les anesthésistes-réanimateurs sont pionniers. Rompus à la gestion du risque, ils se penchent désormais sur les impacts environnementaux de leurs pratiques. Le Dr Jane Muret ouvrait la voie il y a plus de 10 ans, et de nombreux confrères lui emboîtent le pas. Retrouvez dans la médiathèque les articles sur les actions menées par les CHU de Toulouse, Grenoble, l’Institut Curie, le CH Métropole Savoie, la Clinique Aguiléra.

L’objectif du Club médecins du C2DS est d’embarquer le plus grand nombre de blocs opératoires dans une réflexion sur la réduction et le bon usage des gaz halogénés. Chacun trouvera son entrée dans le sujet : les réductions substantielles des émissions de CO2 obtenues, l’attractivité médicale retrouvée de ces blocs engagés, les économies financières observées…

Crédit photo : iStock